212925130
Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Tag: Gabon

Le Gabon recrute

Gabon : l’État recrute des prestataires !

Le Gabon recrute.Le ministère gabonais de la formation professionnelle, a lancé le 14 juillet 2022, un avis d’appel d’offres international pour l’équipement de lycées techniques et de centres de formation et de perfectionnement professionnels (CFPP). Cet appel d’offres est réparti en trois lots, signale l'agence Ecofin. Le 1er lot porte sur l’acquisition des machines, équipements et matériels des ateliers et laboratoires.  Le second lot quant à lui, porte sur l’acquisition du mobilier, le matériel informatique, les équipements de bureautique et consommables divers. Le 3e lot portera sur l’acquisition des équipements et matériels biomédicaux. Les équipements seront financés par la Banque Africaine de Ddeveloppement, pour le Projet de renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale (RCEJPS).  Une partie du prêt servira aux paiements de l’équipement et du mobilier des CFPP, lycées techniques et l’École de santé. Le délai de livraison des équipements et matériels des différents lots est de quatre mois. Un même soumissionnaire peut concourir pour tous les lots, d'après les autorités.  Les attributions se feront lot par lot. Aucune limitation dans l’attribution des lots à un même soumissionnaire, toujours selon les autorités. Cette fourniture d’équipements et de mobilier concerne les établissements de formation suivants : Lycée technique Jean Fidèle Otando ; Centre de formation et de perfectionnement professionnels de Port-Gentil (Ogooué-Maritime) ;  Les centres Ecole nationale de commerce de Port-Gentil ; Lycée technique Fulbert Bongotha de Moanda (Haut-Ogooué) ; Lycée technique Agathe Obendze de Franceville ; Centre de formation et de perfectionnement professionnels de Koula-Moutou (Ogooué-Lolo)sont également concernés. 

Read more

Gabon : un couple de Congolais abat un jeune à Akanda

Un couple de Congolais a été appréhendé le week-end dernier par les agents de la Préfecture de police de Libreville pour un meurtre présumé. Nicolas Elé et son épouse sont accusés de meurtre, de blessures volontaires et de non-dénonciation de crime.  Un couple de Congolais abat un jeune à Akanda.D'après le récit de l'histoire, les deux septuagénaires auraient occupé un terrain appartenant à un officier de l'armée à la retraite. Ne résidant pas à Akanda, la propriétaire de la parcelle, madame Yezengoye Ibangot informée de la présence d'inconnues sur son terrain, leur aurait demandé de déguerpir, mais en vain. Alors qu'elle décide d'entreprendre les travaux sur son terrain, madame Ibangot est surprise par l'obstination du couple congolais. →Vidéo : un gardien de zoo se fait mordre par un lion et perd un doigt À sa grande surprise, Madame Ibangot voit le mari qui se présente avec un fusil de calibre 12 en mains et lui tire une balle. Elle tombe et joue la morte.  Deux jeunes curieux qui passaient non loin de la scène accourent sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Énervé, monsieur Elé aurait tiré sur un des deux jeunes. L'un deux, âgé de 26 ans prend une balle et meurt sur-le-champs pendant que l'autre essayait de s'enfuir.

Read more